Accueil | Contacter OSPAR | Recherche

English version

Coopération internationale

La Commission OSPAR est un membre actif du groupe mondial d'organismes régionaux de gestion et coopère étroitement avec ses homologues, par exemple la Commission d’Helsinki (HELCOM) pour la Mer Baltique et les différents programmes établis dans le cadre du Programme des Mers Régionales du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

La Commission OSPAR travaille conjointement et d'une manière consensuelle et robuste avec d'autres autorités de gestion compétentes en Atlantique du Nord-Est pour lutter contre la pollution marine et pour assurer une gestion durable de l'océan. Pour renforcer la coopération la Commission OSPAR a mis en place des protocoles d'accord ou des accords de coopération avec un certain nombre d'organismes internationaux, y compris la Commission des pêches de l’Atlantique du Nord-est (NEAFC), l'Organisation Maritime Internationale (OMI), le Conseil International pour l'Exploration de la Mer (CIEM), la Commission économique de l'ONU pour l'Europe (UNECE), l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et l'Alliance pour la mer des Sargasses. OSPAR collabore aussi étroitement avec la Commission Européenne et l'Agence Européenne pour l'Environnement.

La Commission d'OSPAR participe également aux discussions mondiales sur la préservation de l’environnement marin, menées par exemple par l'Assemblée générale de l'ONU, par la Convention sur la Diversité Biologique (CBD) et par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), et fournit un point de vue régional pour protéger l'environnement marin et gérer ses ressources naturelles.

Le réseau des procureurs et des enquêteurs de la mer du Nord a été établi comme organe subsidiaire de la Commission d'OSPAR à la suite de la conférence internationale pour la protection de la mer du Nord de 2002 et fournit un lien direct avec l’accord concernant la coopération en matière de lutte contre la pollution de la Mer du Nord par les hydrocarbures et autres substances dangereuses (Accord de Bonn).